Tourrette investissements

Quels sont les vrais avantages du nouveau plan PER ?

Le Plan d’épargne retraite qui est un contrat nouvellement lancé depuis le 1er octobre 2019 est la reprise à la fois du PERP, du Madelin, du PERE et du PERCO. Il cible l’amélioration de ces contrats et propose des avantages visant à le rendre plus attractif. Quels sont-ils ?

La gestion des différents contrats dans un seul produit

Comme indiqué ci-dessus, le PER est donc un produit qui permet de gérer ces trois contrats ci-dessus, mais aux conditions revisitées comme nous allons le détailler dans le paragraphe suivant. C’est-à-dire, selon que l’épargnant y verse des cotisations volontaires et facultatives ou obligatoires.

On distingue en effet les trois tiroirs suivants dans le PER :

  • le compte individuel : pour des versements volontaires
  • le compte collectif : pour des versements facultatifs par l’employeur, sous forme de participation, d’intéressement et d’abondement. L’épargnant y verse également des versements volontaires selon ses convenances et s’il le souhaite
  • le compte entreprise : pour des versements obligatoires réalisées aussi bien par l’employeur que par le salarié épargnant.

Par conséquent, on parle de portabilité du produit, avec la possibilité de transférer immédiatement les encours sur les anciens contrats afin de profiter des autres avantages proposés. Toujours est-il que les titulaires de ces derniers peuvent choisir de les conserver, sans la possibilité toutefois de jouir des améliorations apportées.

Le contrat d’assurance-vie pourra aussi être muté dans le PER, sauf si l’épargnant souhaite le conserver.

Les conditions de sortie en capital améliorées

Comme dans le cas du PERP, du Madelin et du PERCO, le PER permet une double sortie lorsque l’épargnant atteint l’âge de 62 ans, c’est-à-dire lorsqu’il quitte la vie active pour basculer vers la retraite. Cette double sortie est celle en rente, en capital ou les deux, suivant une certaine proportion. Le déblocage anticipé est également permis dans les cas exceptionnels uniquement : décès du conjoint ou du partenaire PACS, endettement, cessation de la perception des allocations de chômage, invalidité, liquidation judiciaire d’une activité non salariale.

Voici en revanche les nouveautés proposées par le PER, qui se traduisent entre autres par l’amélioration des conditions de sortie en capital. Ce, en particulier pour le PER individuel et le PER collectif, étant donné que le PER catégoriel ne donne lieu à aucune sortie en capital sauf dans les cas exceptionnels mentionnés ci-dessus.

Le capital des PER individuel et collectif n’est plus bloqué jusqu’au départ à la retraite. En effet, aux conditions de sortie anticipées s’ajoutent celles du retrait en capital dans le cas d’un projet d’acquisition de sa résidence principale. Quant au dénouement du contrat, il se traduit par la sortie 100% en capital, 100% en rentes ou suivant un mix de ces deux options, selon les convenances de l’épargnant. Remarque : l’option sortie 100% en capital n’était pas disponible dans les anciens contrats.

La fiscalité du PER

Le PER se distingue aussi par la simplification de sa fiscalité, en particulier pour les PER collectifs et individuels. Pour le PER individuel en revanche, d’autres possibilités ont été rajoutées, à savoir l’option de déduction ou non des primes pendant la phase d’épargne. Ce qui donne lieu à deux différentes options à la sortie en capital ou à la sortie en rente (sous le régime des rentes à titre gratuit ou onéreux selon le cas).

La souscription à un PER

Pour souscrire à un PER, l’épargnant peut se rapprocher des compagnies d’assurance et des banques ou encore des conseillers en gestion de patrimoine. Important de se renseigner à l’avance sur les différents frais appliqués, ainsi que sur les rendements.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre dès à présent sur le site per.fr.

Actus

  1. 28 Janv. 2020Gérer son patrimoine immobilier grâce à la location haut de gamme55
  2. 24 Janv. 2020Amélioration des bâtiments de l'ouest : les meilleurs pour vos travaux58